La laque

par Alain Blaisot, restaurateur de laques anciennes

 

Description 

 

C'est en Chine que l'on trouve les premières utilisations de la laque, près de 1000 ans avant J-C. La présence de la laque est attestée ensuite au Japon vers le VIe siècle. 

La laque est une résine extraite d'un arbre appelé "l'arbre à laque" (il en existe plusieurs variétés). Elle est appliquée en plusieurs couches, parfois plusieurs dizaines, sur des fonds généralement apprêtés.

Sa beauté vient de son effet de profondeur dû à une légère translucidité. Dans le cas par exemple d'une laque noire avec des transparences rouge profond, l'effet provient d'apprêts d'oxyde jaune visibles à travers les couches de laque qui ne sont pas à proprement parler noires mais plutôt brunes - rouges translucides.

Deux petites boites de fabrication chinoise milieu et fin XIX :

boite en laque chinoise XIXe siècle
boite chinoise XIXe siècle

laque du XIXe siècle
boite XIXème

 

Techniques et procédés

 

L'aspect lisse et agréable au toucher est obtenu grâce à de multiples ponçages qui se font à l'eau . On peut encore aujourd'hui visiter des ateliers au Vietnam où l'on voit comment s'opérait le ponçage : au milieu de l'atelier se trouve une sorte de bassin. Les ouvriers sont assis sur de petits tabourets, les pieds dans l'eau, et poncent les objets. Des pierres lisses étaient autrefois utilisées pour le ponçage.

boite à rouleaux années 1930
rouleau-médaillon (vers 1930 ?) appelé "boîte à rouleaux "ou aussi "boite à gants". 
Cet exemplaire est étonnement bien conservé.

La "vraie" laque dite aussi "laque végétale" est peu ou pas utilisée en Europe, que ce soit en restauration ou en création. On utilise à sa place des vernis gras (phormophénolique). La laque végétale cause des allergies. Il faut donc porter des gants et un masque lors de son application.

Plus anciennement on utilisait les fameux vernis Martin.

 

Le vernis Martin

 

Il y eut au XVIIIe siècle de nombreuses importations de laques japonaises ou chinoises. On récupérait les panneaux pour les encastrer dans les créations de l'époque, commodes, bureaux etc. La laque fut tellement appréciée que l'on chercha vite un moyen d'imiter cette matière d'où l'invention du vernis Martin.
Bien que cette technique ne soit à l'origine qu'une imitation de la laque, les meubles en vernis Martin de cette époque sont aujourd'hui très recherchés et ont souvent une très grande valeur !

 

Décors

 

Il existe une multitude de techniques et même d'écoles tant en Chine qu'au Japon. Les différences entre ateliers portent sur les sujets aussi bien que sur les techniques employées. La laque peut être gravée, décorée à l'or ou à l'argent ou incrustée de toutes sortes de matières.
Le matériau le plus utilisé est la feuille d'or jaune, mais l'on trouve aussi l'or vert, rouge, blanc que ce soit en feuille ou en poudre. On trouve aussi des poudres de bronze et l'aventurine (paillettes en bronze ou en micas que l'on disperse en nuage sur la laque). Ce dernier procédé est très utilisé pour les intérieurs de boîtes ou de tiroir ou lors de la fabrication des encadrements.

 

Pigments : l'encre de Chine

 

La plupart des sujets faits en plein à la feuille d'or sont détaillés à l'encre de Chine ; ainsi dans un visage les cheveux, les yeux, la bouche, le nez sont-ils soulignés au pinceau. A ce sujet il est intéressant de noter que souvent lorsque l'on regarde une laque ancienne, on voit un décor assez usé où l'assiette transparaît ; tous les détails semblent avoir été peints à l'or... en fait à l'origine ces détails ont été réalisés à l'encre de Chine et l'or, à ces endroits, a simplement été protégé de l'usure ! L'effet en est souvent splendide, quoiqu'à l'origine l'œuvre ait été toute différente. Dans le même ordre d'idée les couleurs ont souvent pris une patine importante et étaient bien plus vives à la création de l'objet.

 

Volumes

 

Très souvent les décors sont faits en volume au moyen de l'accumulation de plusieurs couches successives finalement dorées.

 

Incrustations

 

nacre (on choisit souvent une nacre dont une couleur dominante de l'irisation prédomine pour qu'elle aille parfaitement avec le sujet)

ivoire (parfois d'origine marine)

pierres dures

ambre gris

coquille d'œuf, etc.

nacre et ivoire sur laque noire
Nacre et ivoire
Une boîte japonaise avec des incrustations de nacre et d'ivoire.

 

Laques gravées : Coromandel

 

Il existe bien des sortes de gravures sur laque, mais la plus importante (du moins par le nombre) que l'on peut trouver en Europe est celle que l'on désigne sous l'appellation de "Coromandel" ou "laque de Coromandel". Ce nom vient en fait des bateaux de la Compagnie des Indes dont les comptoirs étaient à Coromandel (je ne sais s'ils faisaient escale à Coromandel en venant de Chine ou s'ils stockaient les laques dans ces entrepôts, ou si les Chinois livraient directement dans ces entrepôts). Ces laques sont pour la plupart des paravents. La couleur de la laque va du brun jusqu'à un brun-rouge-noir. Elle est appliquée sur des apprêts blancs assez épais (5 mm environ). La laque est gravée avec des fers à reparure de différentes largeurs, de grandes surfaces sont mêmes dégagées, on colore enfin avec des pigments les blancs des panneaux.

laque de coromandel
Coromandel

 

Conservation

 

La laque est un matériau assez fragile
Elle craint :

  • La lumière : les néons particulièrement peuvent occasionner des décolorations

  • Les trop grandes différences d'hygrométrie ou de température

laque japonaise
Cette boîte d'une trentaine de cm de diamètre est japonaise. Son décor
représente Daruma (Déformation de Dharma) créateur du zen. Aujourd'hui encore en fin d'année on s'offre des darumas sous toutes formes d'objets au Japon. Détail amusant, ces Darumas sont vendus "aveugles", ils servent de porte-bonheur et leur possesseur peint l'œil en doré une fois qu'il a réalisé un souhait.

 

Exemples de restauration

 

coffret japonais fin XIX esiècle

Voici un coffret japonais fin XIX ou début XXème d'une quarantaine de cm.
De tels coffrets étaient destinés à l'exportation. Ils sont appelés souvent "boîtes à couture". J'avais trouvé celui-ci dans une brocante et il était très abîmé.
Cette première photographie le montre dans son premier état après nettoyage (de la poudre de bronze avait été maladroitement collée afin de pallier aux manques de dorure).

restauration au blanc de meudon

Une grande partie des volumes avait disparue. On voit ici la restauration des volumes par application de plusieurs couches  de colle de peau (colle de peau et blanc de Meudon) au pinceau.

dorure à la feuille d'or

Voici le coffret après dorure à la feuille d'or, usures, patines etc.
Pour finir plusieurs couches de vernis au tampon ont été appliquées.

motif de chinoiserie restauré

Détail du motif restauré.

 

Liens  et livres

 

Si vous aimez la laque, ces liens vous seront utiles :
Musée Guimet  
(Pour voir des laques faire une recherche avec le mot "laque")
Kyoto National Museum 
Tokio National Museum  

A noter que pour faire des recherches sur des sites anglophones il faut
utiliser les mots "lacque" ou "lacquerware" (voir vocabulaire)

Contact restaurateur : Alain Blaisot


Les laques
de Fabienne Gambrelle, Editions Solar, 2006, 119 pages


Les laques et la céramique du Japon
Anonymous, Editions Nabu Press, 2010, 120 pages
 


Imitation laque : découpage, collage, vernissage
de Moser, Editions Fleurus, 1998, 124 pages

 

Lettre d'un internaute :(Laurent Nespoulous, archéologue)
"(...) Concernant votre rapide historique de la laque, sachez que l'archéologie a permis de mettre en évidence que la laque était produite dans l'archipel japonais au moins 3000 ans avant notre ère (probablement avant, mais difficile de dater). Elle été appliquée sur la vannerie, les arcs, certains objets en matière osseuse, ainsi que sur la poterie. Cette laque était de couleur rouge ou noire.
Voilà, juste pour préciser que l'histoire de la laque est plus longue que ce que l'on croit.

 

   

 

 


Copyright © phonem
pour le design, la réalisation et le contenu du
Site Français du Meuble Peint,
tous droits réservés, 16/02/2016


   
galerie   librairie   livres commentés   boutique   plan du site   actualité   stages
    
technique   s'abonner   sur le site   contact 
    recherche
  (chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)

 une réalisation phonem