Un exemple de meuble peint : l'armoire d'Uzès


par Catherine Auguste
ancienne élève des Beaux-Arts de paris
designe et décore des cabinets de curiosités

la peinture ornementale aux éditions edisudla peinture ornementale aux éditions edisud
Cet article est un Extrait du livre
La peinture ornementale dans le décor et le meuble
de Catherine Auguste et Florence Renaux
pour commander ce livre chez Amazon :
cliquer ici

L’armoire d’Uzès est un exemple régional de meuble de menuiserie d’époque Louis XIV. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, on désigne par meuble de menuiserie le meuble non plaqué par opposition aux meubles d’ébénisterie. L’âge d’or de cet artisanat sur Uzès daterait des années 1700-1715. La production a dû se poursuivre de manière parcellaire dans la région et se prolonge aujourd’hui selon des interprétations variées des ornements des XVIIe et XVIIIe siècles.

armoire d'uzès du musée du vieux nimesintérieur de l'armoire d'uzès du musée du vieux nimes
© phonem
Armoire d'Uzès du Musée du Vieux Nîmes : les deux portes de l'armoire sont séparées par une gouttière

 

Les caractéristiques de menuiserie

 

Il s’agit d’une armoire peinte au bâti simple :

-          dimensions moyennes : hauteur de 180-200 cm, largeur de 100-120 cm, profondeur 40-60 cm,

-          deux vantaux avec gouttière centrale pour le recouvrement ; les bords des vantaux se terminent en arrondi en quart de rond. Toutes les faces sont dépourvues de moulure,

-          une corniche débordante et au profil en quart de rond,

-          un entablement assez bas parfois travaillé et arrondi pour les armoires les plus récentes,

-          les pieds sont droits ou légèrement travaillés en arrondi,

-          un ensemble d’étagères à l’intérieur, souvent trois. L’étagère supérieure est échancrée en son centre, l’étagère de mi-hauteur supporte un à deux tiroirs.

La structure de menuiserie est élémentaire car les éléments sont assemblés par simple clouage pour la caisse et tenons et mortaises pour la façade. Il s’agit d’une structure de menuiserie des XVIIe et XVIIIe siècles assez répandue dans tout le Bas-Languedoc.

Le bois utilisé est un bois blanc généralement de qualité moyenne dans la mesure où il sera peint : tilleul, peuplier, sapin, aulne. Alors que les bois fruitiers couvrent généralement les façades des tiroirs.

 

Les motifs et leur organisation

 

Les armoires d’Uzès les plus anciennes sont peintes d’un fond noir avec des tons rouge et or pour les décors. L’intérieur est soit laissé en bois brut soit tapissé.

Comme dans l’ornementation de style Louis XIV, les décors sont répartis symétriquement de part et d’autre des portes. Chacune d’entre elles est donc répartie en trois compartiments : deux compartiments d’égales dimensions séparés d’un plus petit au centre. Les filets tiennent lieu de séparateur puisque les moulures sont absentes des portes. Dans les quatre grands compartiments délimités par des filets ou parfois des frises, est répété le chiffre de la famille surmonté d’une couronne. Les petits compartiments centraux sont ornés d’un heurtoir, de rameaux de laurier ou d’oliviers. Parfois il y a une inversion des motifs entre les compartiments grands et petits.

Les panneaux latéraux de l’armoire ne reçoivent pas systématiquement un décor parfois le peintre s’est contenté d’apposer les simples filets. La corniche quant à elle, en est dépourvue.

répartition des décors sur l'armoire d'uzès
les possibilités de décor pour les côtés de l'armoire

L’empreinte du style Louis XIV se lit aisément sur cet exemple d’armoire :

-          la symétrie de la composition,

-          les branches de laurier, arbre méditerranéen, symbole de la gloire,

-          la couronne et les chiffres, emblèmes du pouvoir ou de l’appartenance (le chiffre de Louis XIV est deux « L » entrelacés).

exemple de décor Louis XIV sur une armoire d'uzès

Si la composition des motifs reste assez semblable au cours des siècles, à savoir une répartition en trois compartiments décoratifs, les motifs offrent, eux, une grande variété. L’acanthe, les rameaux d’oliviers, les épis de blé, les feuilles de chêne, les corbeilles de fleurs ou de fruits, des paysages, des fables de la fontaine ou des portraits insérés dans des médaillons, les rubans et les trophées entre autres se déclinent sur les panneaux lisses des armoires d’Uzès.

On pense que ces armoires d’Uzès étaient des meubles de mariage du fait de la présence des chiffres comme les coffres dans certaines régions. L’abondance et la richesse des motifs étaient incontestablement liées aux moyens des familles commanditaires.

composition des motifs sur les faces de l'armoire

 

La technique picturale

 

La restauration d’armoires anciennes du Musée Georges Borias d’Uzès révèle un apprêtage des fonds à la colle de peau chargée de craie. Après une mise en teinte sombre à base de pigments et de colle de peau, les motifs sont peints à l’huile avec une gestuelle rapide, plus proche d’un décor peint traditionnel et régional que d’une facture aboutie.

La protection consiste en une couche de vernis gomme laque, puis une couche de cire.

 motif de la fable le renard et la cigogne
© phonem
Motif "le renard et la cigogne" - détail d'une armoire aux fables de la Fontaine - Château de Villevieille (Gard)

 

Pour commander le livre


 

Cet article est un Extrait du livre
La peinture ornementale dans le décor et le meuble
de Catherine Auguste et Florence Renaux
Editions EDISUD, 2006
pour commander ce livre chez Amazon : cliquer ici

Feuilles d’acanthes, couronnes, monogrammes, arabesques, corbeilles de fleurs, lambrequins, la richesse des décors peints des XVIIe et XVIIIe siècles est une source inépuisable. Dans l’ensemble de ce répertoire, nous avons sélectionnés les ornements les plus représentatifs et nous les avons déclinés sous forme d’ébauches, de dessins et de peinture adaptables à tous types de supports.
Depuis ces sources d’inspiration, vous serez ensuite invités à réaliser un décor sur un meuble, grâce à un pas à pas depuis le panneau brut jusqu’aux finitions, selon deux techniques différentes : l’une d’hier, l’autre d’aujourd’hui.

   
   
  autre article à consulter sur le site :
l'armoire d'Uzès par Monique Maindret
   

 

 


Copyright © phonem
pour le design, la réalisation et le contenu du
Site Français du Meuble Peint,
tous droits réservés, 16/02/2016


   
galerie   librairie   livres commentés   boutique   plan du site   actualité   stages
    
technique   s'abonner   sur le site   contact 
    recherche
  (chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)

 une réalisation phonem