la Tempera

catherine auguste
par
Catherine AUGUSTE,
Ancienne Elève des Beaux-Arts de Paris
designe et décore des cabinets de curiosités

Le mot "Tempera" ou détrempe à l'oeuf " Détrempe " vient du latin temperare qui signifie délayer, mélanger. On réserve généralement le nom de tempera aux détrempes dont les colles sont des émulsions naturelles. L'émulsion signifie la suspension de petites gouttes d'huile dans de l'eau. Dans la détrempe à l'œuf, l'huile (surtout présente dans le jaune) ne s'évapore pas mais s'oxyde ce qui rend la peinture insoluble à l'eau, à l'essence et à l'alcool après séchage. Ainsi, elle donne des couches picturales irréversibles et d'une rare stabilité.

 

Les recettes 

 

1/ avec l'oeuf entier 
Casser l'œuf, retirer le germe et la peau en pinçant délicatement le jaune entre les doigts ; secouer énergiquement dans un flacon. Ajouter en peignant au pigment et allonger à l'eau.

2/ avec le jaune seul 
(composition du jaune : moitié eau, 30% d'huile et albumine -la matière collante) Bien séparer le jaune du blanc, ôter la peau et le germe et l'employer tel quel pour encoller les pigments, allonger à l'eau selon le besoin (Cennini dit d'employer un vol de pigment broyé en pâte épaisse avec de l'eau pour un vol de jaune d'œuf). L'adjonction de quelques gouttes de vinaigre (rôle aseptisant et fluidifiant) n'est pas vraiment nécessaire car cet acide peut dénaturer certains pigments comme le bleu outremer. L'eau contenue dans la peinture va s'évaporer, par contre l'oxydation de l'huile se fera lentement. Le jaune d'œuf est une émulsion maigre.

3/ avec le blanc d'œuf 
(composition du blanc : 85% d'eau, des traces d'huile et 12% d'albumine) Avant usage il faut le rendre fluide, pour cela le battre en neige puis avec une éponge légèrement humide absorber le blanc d'œuf et l'exprimer dans une assiette en répétant la manœuvre plusieurs fois. Le blanc d'oeuf qu'on obtient est fluide comme de l'eau. Sous l'influence de la lumière, à la longue il devient insoluble à l'eau. C'est un bon liant pour le bol des doreurs mais plus médiocre pour la peinture.

 

Les caractéristiques de la peinture au jaune d'oeuf 

 

1/ les supports et leur préparation 
L'œuf étant une émulsion maigre, celle-ci est donc employée particulièrement sur des supports bois recouverts d'une préparation maigre (blanc de Meudon/colle de peau ou gesso universel). De même les couches d'impression doivent être maigres : peinture à l'œuf, à la colle ou acrylique.

2/ le travail pictural 
La peinture à l'œuf, diluable à l'eau, permet la superposition des couches sans que les anciennes se remettent en solution. Il est préférable d'attendre un minimum de séchage sous peine d'arracher les sous-couches inférieures encore trop fragiles. C'est une peinture qui se prête mal au dégradé, on travaille davantage par le jeu des transparences, on joue alors sur le rapport pigment/liant, la dilution et la superposition des couches. Il faut savoir que c'est une peinture fluide difficile à travailler en pâte ou dans le demi-frais, qualités que la peinture à l'huile offre.

3/ les finitions 
Le jaune d'oeuf donne un film satiné, tendre et qui se durcit dans le temps Le vernissage n'est pas indispensable mais possible après plusieurs mois de séchage (vernis à base de résines naturelles).

4/ quelques règles 
Les matières picturales doivent être fraîches du jour (préparer le jaune au fur et à mesure des besoins) 
Le temps d'ouverture est court, le jaune sèche rapidement, le nettoyage des outils doit être impérativement effectué à chaque séance à l'eau chaude. 
Il faut se rappeler qu'une quantité excessive de liant provoque l'assombrissement des pigments, souvent aussi des craquelures et parfois des détachements. 
Principe de la détrempe : on diminue la dose de colle pour éviter que la couche du dessus n'arrache la couche du dessous (moins forte en colle) en se rétractant au séchage.

 

Des références pour en savoir plus 

 

La peinture à partir du matériau brut
Nicolas WACKER
Editions ALLIA, Paris, 1993

La technique de la peinture
Ludvik LOSOS
collection Techniques d'Art
Edition GRÜND, 1988 

Le métier du peintre
Pierre GARCIA
Dessain et Tolra
Paris, 1990

 

Des internautes nous signalent...
Bernadette Planes nous signale qu'il existe 2 marques de peinture en "tempera à l'oeuf" en tubes. Celles de Sennelier (32 tons) et celles de Rowney (27 nuances). Vous pouvez les obtenir par correspondance chez 
Gerstaecker France, 2 place du Général de Gaulle, 67700 Saverne

 

   

 

 


Copyright © phonem
pour le design, la réalisation et le contenu du
Site Français du Meuble Peint,
tous droits réservés, 16/02/2016


   
galerie   librairie   livres commentés   boutique   plan du site   actualité   stages
    
technique   s'abonner   sur le site   contact 
    recherche
  (chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)

 une réalisation phonem