Peindre un ornement rocaille XVIIIe siècle

par Catherine AUGUSTE
ancienne élève
des Beaux-Arts de Paris
designe et décore des cabinets de curiosités

L’ornement rocaille qui s’épanouit au XVIIIe siècle, est inspiré de la nature. Il va jusqu’à prendre des formes abstraites où la nature subit les caprices de l’imagination de l’artiste. Les contemporains qualifient souvent cet ornement de bizarre, de baroque dans le sens de pittoresque. L’ornement rocaille s’attache à produire des objets dont les bordures se trouvent déchiquetées, striées, asymétriques, un peu comme les coquilles, sa principale source d’évocation.

C’est dans les arts de la table ou l’orfèvrerie que le rocaille s’exprime mais sans doute encore plus dans les ornements de cartouches. Le cartouche rocaillé s’adapte à de nombreuses situations : cadre de tableau, entrée de serrure, dossier de siège… Par le jeu des asymétries toutes les déformations sont rendues possibles : les bordures se percent et s’allongent, s’enchaînent en courbes et contre-courbes. La grande plasticité de l’ornement rocaille lui permet de s’intégrer aux compositions d’arabesques et dans les manifestations exotiques comme la chinoiserie.

gravure d'un motif rocaille du XVIIIe siècle
 

L’ornement que nous vous proposons de peindre est tiré du livre "1001 scrolls, ornaments and borders", Edition Dover.

Il est assez caractéristique des stucs décoratifs présents dans les hôtels particuliers du XVIIIe siècle. Ici le rocaille strié qui se prolonge en acanthe sert de support à un treillage auquel une guirlande forale s’accroche.

 

Etape 1 : dessiner et reporter

 

Agrandissez la gravure selon les besoins de votre décor puis reproduisez le motif sur papier calque.
Sur un support apprêté et mis en teinte, reportez le motif.

calque d'un motif rocaille du XVIIIe siècle
le calque du motif

 

Etape 2 : la couleur moyenne

 

Pour réaliser ce bleu, faites le mélange suivant :
bleu outremer + pointe d’ocre jaune + une pointe de terre d’ombre + blanc (ajoutez progressivement pour ne pas trop blanchir la couleur moyenne).

Passez ce mélange sur l’ensemble du motif comme si vous le dessiniez au pinceau. Respectez la souplesse des contours.

les couleurs moyenne, d'ombre et de lumière d'un motif rocaille
les différentes couleurs à préparer

 

Etape 3 : la formation des ombres

 

A la couleur moyenne, ajoutez davantage de bleu outremer et de terre d’ombre. Aidez-vous de la gravure pour suivre les emplacements des ombres. Ici la lumière provient du haut gauche de la gravure. Peignez légèrement tout en variant les épaisseurs les ombres. Pour donner plus de densité au projet décoratif, n’hésitez pas à faire des ombres plus ou moins foncées selon les endroits. Ainsi les ombres les plus intenses se trouvent dans les creux à l’extrême opposé de la lumière.

 

Etape 4 : le coup de lumière

 

Chargez la couleur moyenne de blanc et procédez de la même façon que pour les ombres en vous aidant de la gravure.

Deux principes pour réussir le plus bel effet :
Ne pas recouvrir la couleur moyenne en totalité, celle-ci doit toujours apparaître car elle témoigne de l’endroit où la lumière est diffuse.

Varier les épaisseurs du pinceau car la lumière (comme l’ombre) ne se résume pas à un trait continu. L’objet présente des courbes et des contre-courbes, la lumière devient alors évanescente.

motif rocaille du XVIIIe siècle
le motif rocaille avec ses ombres et lumières

 

Autres liens sur le site

 

Autre motif à peindre décor d'arabesque inspiré de Daniel Hopfer

voir également en page Plan de site, Motifs, styles et dessin

 

   

 

 


Copyright © phonem
pour le design, la réalisation et le contenu du
Site Français du Meuble Peint,
tous droits réservés, 16/02/2016


   
galerie   librairie   livres commentés   boutique   plan du site   actualité   stages
    
technique   s'abonner   sur le site   contact 
    recherche
  (chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)

 une réalisation phonem