Art Nouveau :
Maurice Pillard-Verneuil et ses recueils de motifs

par Catherine AUGUSTE
ancienne élève des Beaux-Arts de Paris
désigne et décore des cabinets de curiosités


Planche 60 de l'ouvrage l'Animal dans la décoration.

Maurice Pillard-Verneuil est un décorateur et critique d’art français. Né Maurice Pillard en 1869, le nom de Verneuil n’apparaît qu’en 1888. Après le Première Guerre Mondiale il s’installe à Genève en Suisse ; il y fonde un atelier et forme de nombreux élèves. Puis dès 1921 il vit sur les rives du lac Léman à Rivaz jusqu’à sa mort en 1942. En 1922, il réalise un voyage de plusieurs mois en Asie du Sud-Est pour y découvrir les arts décoratifs de Java, du Cambodge, de l'Indonésie et du Japon. Nommé correspondant de la revue française L’Illustration, il s’intéresse aux étoffes et au théâtre d’ombres. C’est à cette occasion qu’il acquiert une importante collection d'objets : masques, marionnettes, coiffes, estampes, céramiques de l’archipel indonésien et de l’Empire du Soleil Levant.

1/ Formation et influence


Détail, planche 38 de l'Animal dans la Décoration.

Maurice Pillard-Verneuil fut l’élève d’Eugène Grasset (1841-1917), un des piliers de l’Art Nouveau en France. Par l’intermédiaire de Grasset, Pillard-Verneuil participe à l’illustration de quelques ouvrages (La Plante et ses applications ornementales, 1896).

Maurice Pillard-Verneuil incarne parfaitement l’artiste décorateur de cette fin de siècle, formé au sein du mouvement Art Nouveau. Il s’intéresse à de nombreux domaines, produisant dans des disciplines diverses comme l’affiche, la céramique ou le textile. Son art s'inspire de l'art japonais et des formes des mondes végétal et animal sous l’influence de son maître Eugène Grasset et du mouvement Art Nouveau. Ses nombreux ouvrages montrent une stylisation ornementale particulièrement raffinée ainsi qu’une diversité d’inspiration. Il s’enthousiasme ainsi pour le monde marin comme peu à son époque.

2/ Les différentes publications de Maurice Pillard-Verneuil


Proposition de pièce d'après Maurice Pillard-Verneuil, sur le site Pochoir-de-france.

1897 Dictionnaire des symboles emblèmes et attributs (Éditions Slatkine)
1898 L'animal dans la décoration (Editions A.Lévy), avec une introduction d’Eugène Grasset
1904 Documents ornementaux (Librairie Centrale des Beaux-Arts), ouvrage publié sous la direction de Maurice Pillard Verneuil
1908 Étude de la plante (Librairie Centrale des Beaux-Arts)
1910 Étoffes japonaises tissées et brochées
1910 L'ornementation par le pochoir (Éditions Schmid et Laurens)
1910 Combinaisons ornementales se multipliant à l’infini à l’aide d’un miroir (Librairie Centrale des Beaux-Arts), trois co-auteurs : Georges Auriol, Alfons Mucha et Maurice Pillard-Verneuil, chaque planche porte les initiales de l’auteur
1913 Le livre de la mer (Librairie Centrale des Beaux-Arts), illustré par Mathurin Méheut
1927 L'art à Java : les temples de la période classique indo-javanaise (Éditions Vanoest)

3/ Un ouvrage : « Combinaisons ornementales
se multipliant à l’infini à l’aide d’un miroir »


Aiguière en faïence de Moustiers en décor dit à la Berain.
Très typique de la production de Moustiers qui favorisa ce décor dit abusivement à la Berain, l'arabesque est composée d'un sujet principal et central, entouré d'ornements annexes : fleurons, acanthes légères, jeu de bandes, suspension...
Très apprécié dans la céramique, le décor dit à la Berain a été repris également dans la faïence de Nevers

Il s’agit d’un recueil de 60 planches colorées au pochoir réalisées par trois auteurs :
• Maurice Pillard Verneuil (1869-1942)
• Alfons Maria Mucha (1860-1939) : Mucha collaborera également avec Maurice Pillard Verneuil pour l'Encyclopédie Artistique et Documentaire de la Plante et les articles "De l'emploi de la couleur en impression: Trois impressions" et "L'Insecte" parus dans Art et Décoration. Mucha réalise 11 planches du recueil.
• George Auriol (1863-1938) : George Auriol, pseudonyme de Jean-Georges Huyot, journaliste, poète, chansonnier, peintre et graveur français.


« Combinaisons ornementales se multipliant à l’infini à l’aide d’un miroir ", planche 19.

Une petite introduction des auteurs explique l’usage du miroir constitué de glaces réunies par une charnière pour voir l’effet d’un motif dupliqué : « les jeux de glace sont en ce cas d’un secours inappréciable, soit que l’on veuille se rendre compte de l’effet d’un motif redoublé, soit pour trouver rapidement des coins de bordures, soit enfin pour chercher des motifs d’ornement plus ou moins compliqués ».


« Combinaisons ornementales se multipliant à l’infini à l’aide d’un miroir ", planche 23.

Chaque planche est signée par son auteur :
MPV pour Maurice Pillard-Verneuil,
M dans un cercle pour Alfons Mucha
et un GA stylisé pour George Auriol.

(Format : 60 planches de 22 x 25 cm)

 
« Combinaisons ornementales se multipliant à l’infini à l’aide d’un miroir ", planche 31.


Proposition de pièce d'après Maurice Pillard-Verneuil, sur le site Pochoir-de-france.

4/ Bibliographie


 


 Maurice Pillard-Verneuil. Artiste décorateur de l'art nouveau, 1869-1942

Maurice Pillard-Verneuil. Artiste décorateur de l'art nouveau, 1869-1942
De Helen Bieri-Thomson Editeur : Somogy (septembre 2000) en coédition Fondation Neumann (2000), 118 pages

 

   

 

 


Copyright © phonem
pour le design, la réalisation et le contenu du
Site Français du Meuble Peint,
tous droits réservés, 16/02/2016


   
galerie   librairie   livres commentés   boutique   plan du site   actualité   stages
    
technique   s'abonner   sur le site   contact 
    recherche
  (chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)

 une réalisation phonem