finition et décor du mobilier

 

Notes de lecture du livre

Finition et décor du mobilier de Panorias et Huyghe
Finition et Décor du Mobilier
de Denis Panorias et Philippe Huyghe
Editions Vial, 2009, 255 pages

 

Un "catalogue des possibles"

 

Les auteurs, Denis Panorias et Philippe Huyghe, tous deux professeurs à l’Ecole Supérieure des Arts Appliqués BOULLE, respectivement en ébénisterie et en finition et traitement des surfaces, nous proposent un ouvrage très visuel sur les transformations de la « peau » du meuble, que celle-ci soit de bois ou de métal, que les produits de finition soient anciens ou de synthèse.

On passe ainsi des lasures aux effets de laques sans oublier les possibilités d’inclusion, les reliefs granuleux ou même les empreintes. Les artisans en mal de créativité pourront puiser sur ces pièces réalisées pour l’essentiel par des élèves de l’école BOULLE et quelques ateliers des idées de surface. Chacune de ces pièces sont décrites si brièvement que rien ne nous permettrait de reproduire ces effets gardés à jamais dans le secret des ateliers mais elles offrent des pistes de recherche. On pourrait ainsi rester sur sa faim, sur cette impossibilité à « re-faire » ce qui nous est présenté par manque d’informations.

Finition et décor du mobilier de Panorias et Huyghe
© panorias et huyghe
Les différents panneaux dérivés de bois sont présentés avec leurs caractéristiques et leurs usages.

Finition et décor du mobilier de Panorias et Huyghe, exempel de craquelé
© atelier midavaine
Effet craquelé sur support souple marouflé ; ce procédé permet aux laqueurs professionnels d’obtenir des fonds craquelés, le décor est réalisé sur une toile qui est ensuite marouflée sur l’ouvrage. Cet exemple est une création de l’Atelier MIDAVAINE.

Cependant ce « catalogue des possibles », comme le définit Bruno Schachtel, préfacier de l’avant-propos, décline dans sa première partie une série de conseils riches en enseignements. C’est la partie qui nous intéresse le plus car elle a le mérite de nous rappeler qu’un meuble doit se concevoir dès les premiers traits en tenant compte de la finition.

Cette première partie, intitulée dans le sommaire, Les Finitions, aussi importante en nombre de pages que le catalogue des possibles de la deuxième partie, est très instructive et répond à de nombreuses questions qui nous sont posées régulièrement sur le site du meuble peint.

 

Un exemple de chapitre : le ponçage

 

Pour faire comprendre combien ce livre est pédagogique, nous avons choisi de présenter le chapitre relatif au ponçage.

Les auteurs nous indiquent en premier lieu l’étymologie : poncer signifie polir à la pierre ponce. Depuis la pierre ponce nous avons vu l’apparition de nombreuses variétés de matières abrasives : le verre, le silex et aujourd’hui l’oxyde d’alumine pour le bois ou le carbure de silicium pour le vernis. Ces matières abrasives sont disposées sur papier, cartons ou toiles et les granulométries proposées sont variées, allant de 80 à plus de 2000[1].

Quelques règles sont impératives à suivre au risque de compliquer l’opération du ponçage :

- Ne pas utiliser un abrasif à l’eau sans l’humidifier

- Les abrasifs à l’eau sont utiles pour le ponçage fin des laques et des vernis

- Ne pas utiliser un abrasif sec par voie humide

- Poncer dans le sens du fil du bois

- A partir du grain 600, utiliser des abrasifs à l’eau pour limiter les rayures

- Ne pas laisser s’encrasser l’abrasif, les rayures apparaissent…

Mais à quoi sert le ponçage ? Et comment bien poncer, gage d’une belle finition ?

Tout d’abord le ponçage sert à éliminer les imperfections laissées par le racloir. Il favorise également l’accrochage des produits de finition. Pour ces deux raisons il conditionne la qualité finale de l’ouvrage.

Pour réaliser un ponçage efficace et sans fatigue, il faut utiliser des abrasifs de plus en plus fins qui seront maintenus sur une cale à poncer. Cette cale, disponible dans le commerce, permettra d’obtenir une belle planéité de la surface. Commencerez par un grain 150 pour les essences tendres ou fragiles, 120 pour les bois mi-durs ; et quand les défauts sont éliminés, passez au grain 180, 200 voire 320 avant le vernissage. Les abrasifs effaceront alors progressivement les rayures.

Si vous appliquez une teinte, évitez de poncer les fibres relevées par cette mise en teinte. Vous auriez la désagréable surprise de voir apparaître des perces dans la couleur. Dans ce cas poncez seulement après le passage du vernis de fond.

Ne confondez pas ponçage et égrenage ; le ponçage corrige la planéité de la surface, l’égrenage vise un travail superficiel pour supprimer les grains ou les poussières emprisonnés dans la couche de fond ou le vernis. Sachez que sur les apprêts le grain 320 est le plus utilisé, sur les vernis les plus brillants, vous serez amenés à prendre du grain 1200 à 2000 avant de passer une pâte à polir.

Les auteurs poursuivent ainsi sur plusieurs pages passant du ponçage manuel au ponçage mécanique en donnant de nombreux conseils sur les bons gestes, les abrasifs adaptés selon les surfaces bois, vernies ou laquées et sur les erreurs plus fréquentes…

Finition et décor du mobilier de Panorias et Huyghe
© marc auroy
Echantillons de bois et modification de la couleur due à l’exposition à la lumière ;
la partie gauche du bois a subi une exposition à la lumière naturelle tandis que la droite en a été préservée.

Toute la première partie de l’ouvrage est particulièrement adaptée à qui veut commencer dans les meilleures conditions ou à celui qui s’interroge sur certains produits en usage. Ils abordent après la mise en teinte et les différents colorants naturels ou artificiels, comment vieillir ou décolorer le bois avant de développer les différents produits de finition traditionnels et contemporains. Un livre écrit par deux enseignants, un livre pour apprendre.

 

Le sommaire détaillé

 

1ère partie, Les Finitions
Incidence des supports sur la finition
(les bois, les panneaux dérivés du bois, autres panneaux supports, les colles)
La préparation des supports
(le raclage, le ponçage)
La mise en teinte des bois
(les teintes, le vieillissement artificiel du bois, la décoloration, exemples d’applications des teintes)
Les différents types de produits de finition
(les huiles, les cires, les produits à l’alcool, les nitrocellulosiques, les polyuréthanes, les hydrodiluables, comparatif entre les différentes familles de produits, les caractéristiques des produits, les constituants de produits de finition)
Les finitions transparentes ou vernies
(les finitions à pores ouverts, les finitions traditionnelles à pores fermés, les finitions contemporaines à pores fermés)
Les finitions laquées
(la couleur, la colorimétrie, les laques contemporaines, la laque sur PMMA, la laque végétale)
Le traitement des métaux en ameublement
(la protection des métaux, la coloration ou les patines sur métaux, le traitement de l’aluminium, l’entretien de l’acier inoxydable)
Le matériel de mise en œuvre des produits de finition
(la pulvérisation pneumatique, la pulvérisation basse pression, la pulvérisation Airmix, la pulvérisation électrostatique, comment résoudre les anomalies, les cabines)
Hygiène et sécurité
(l’étiquetage des produits, la fiche technique, la fiche de sécurité)
2ème partie, Les décors
Les décors laissant transparaître le support
(les patines, les lasures, les glacis, les collages, les décors cérusés)
Les superpositions de laques
(le masquage, les patines sur laque, l’usinage des laques, le ponçage des laques, la superposition de laques fraîches)
Les glacis
Les laques craquelées
(le craquelé glycérophtalique, le craquelé cellulosique, le craquelé sur support souple marouflé)
Les granités
(le granité polychrome, le granité polychrome aux caches)
Les empreintes
Les inclusions
(l’inclusions d’éléments minéraux, de papiers, de végétaux, de textiles, de feuille d’or, de coquille d’œuf)
Les reliefs
Le décor doré, oxydé et minéral
(le décor à la feuille d’or, les décors oxydés, la laque vert de gris, la laque pierre, la laque marbre blanc, la laque tôle d’acier)
La laque gravée
La sérigraphie
Les mots pour le dire
Fournitures de produits et matériels
Bibliographie

 

Pour acheter le livre directement

 

Finition et décor du mobilier de Panorias et Huyghe
Finition et Décor du Mobilier
de Denis Panorias et Philippe Huyghe
Editions Vial, 2009, 255 pages

 

 

Voir les autres livres des Editions Vial

 

Un article sur les Editions Vial

Les livres des Editions Vial sur la page librairie du site et choisir la catégorie éditions Vial

 

 

 

[1] La granulométrie correspond au nombre de mailles inscrites dans un tamis carré de 25,4 mm de côté, mailles par lesquelles passent les grains d’abrasif.

 

   

 

 


Copyright © phonem
pour le design, la réalisation et le contenu du
Site Français du Meuble Peint,
tous droits réservés, 16/02/2016


   
galerie   librairie   livres commentés   boutique   plan du site   actualité   stages
    
technique   s'abonner   sur le site   contact 
    recherche
  (chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)

 une réalisation phonem