L’aérogommage, un décapage respectueux de l'environnement

Pierre et Pascale Chaillan, dont la société de décapage, installée dans le vaucluse, s'est spécialisée dans l'aérogommage, nous présentent le procédé


 

DécoDécap
http://www.decodecap.fr
06.29.47.55.70 06.49.57.48.51

 

Donner une nouvelle vie à un meuble, protéger ses volets ou rénover une porte, tel est le challenge que nous sommes nombreux à relever, lors de notre temps libre. Et, comme chacun le sait, avant de se ruer sur ses pinceaux, il est nécessaire de commencer par … le décapage ! C’est souvent là, une véritable « corvée ». Comment s’y prendre, quel outil, quel produit, quel temps de séchage, trop long, trop compliqué, trop corrosif, trop tout, en fin de compte. La technique de l’aérogommage permet de répondre à cette problématique. Rencontre avec DécoDécap, une entreprise vauclusienne qui propose ce procédé.

 

1/ Aérogommage : le procédé

 

« L'aérogommage est un procédé basé sur la projection à très basse pression d'un air dépourvu d'humidité, associé à un abrasif naturel. Il n’y a pas de produits chimiques, pas de temps de séchage, le support n’a subi aucune altération et l’environnement est préservé » nous expliquent Pierre et Pascale.

Concrètement, quel est le fonctionnement ?
De l’abrasif (ou granulat) est mis sous pression dans la cuve de l’aérogommeuse, à l’aide d’un compresseur suffisamment puissant et projeté à l’aide d’une lance. Nous utilisons différents granulats plus ou moins abrasifs en fonction du support, de la matière à retirer et de la finition désirée.

2/ Quels sont les avantages de l'aérogommage par rapport au sablage ?

 

Les avantages de ce procédé sont doubles : respect de la matière et... de l'homme !

De la matière car une aérogommeuse permet de moduler la pression de 0,5 à 7 bars. Suivant le support, le technicien va donc adapter la pression ainsi que le granulat afin d'obtenir une surface propre sans altération.

De l'Homme car le sable, responsable de la silicose, est désormais interdit pour un sablage à sec.

La matière du meuble est donc respectée ; mais qu’en est-il des abrasifs ?

Pour le bois tendre, ainsi que pour le nettoyage des pierres friables, nous utilisons du carbonate de calcium : composant principal du calcaire et de la craie, c'est un produit naturel inerte aussi fin que le talc, non toxique, et ne présentant aucun risque pour l'Homme. Au niveau environnemental, le produit peut être éliminé sans danger puisque naturellement biodégradable.

Pour les bois durs, nous pouvons utiliser des micro billes de verre : elles martèlent la surface, sans l'altérer. Issues du traitement du verre, elles sont recyclables à l'infini.

Enfin, pour les matières dures ou recouvertes d'une matière tenace, nous utilisons un granulat fabriqué à partir de cendres vitrifiées, aussi dénommées scories de fusion. Ces grains angulaires lui donne un fort pouvoir abrasif qui convient au nettoyage des bois compacts (teck par exemple), des façades en pierre, sols en béton... Absolument inoffensif pour l'Homme car ne comportant pas de silice libre, il est aussi totalement biodégradable.

3/ Sur quels supports peut-on appliquer l'aérogommage ?

 

La modularité de pression permet de travailler tous les supports : bois, pierre, métal, plastique, verre. Ce procédé permet également une très grande précision des zones à traiter. L'étendue des possibilités est donc vaste. Le système est compact et mobile.

autre article à consulter sur le site

le décapage d'un meuble en bois

 

   

 

 


Copyright © phonem
pour le design, la réalisation et le contenu du
Site Français du Meuble Peint,
tous droits réservés, 16/02/2016


   
galerie   librairie   livres commentés   boutique   plan du site   actualité   stages
    
technique   s'abonner   sur le site   contact 
    recherche
  (chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)

 une réalisation phonem