Peinture sur Meubles
Renaissance italienne et motifs d’art populaire

une interview de
Jean-Pierre Besenval
au sujet de son nouveau livre
en collaboration avec
Luigi Madéo
Editions L’inédite, 2009
Retrouvez
Jean-Pierre Besenval sur la galerie


armoire de Jean-Pierre Besenval
© jean-pierre besenval

 

1/ Dans la préface vous signalez que votre technique et votre sensibilité ont beaucoup évolué en 30 ans de métier. S’agit-il de votre palette de couleurs ? de vos compositions ? des matériaux employés ?

 

Je ne pense pas que ma palette de couleurs ait vraiment changé peut-être dans la juxtaposition de celles-ci, mais sur le fond elle reste la même. Les compositions et les motifs par contre ont évolué, je travaille de plus en plus avec mon appareil photo que je ne quitte jamais, une idée à saisir une frise paraissant anodine que je transforme ou bien déforme...

Concernant la technique, je suis toujours évidemment un grand fidèle de la peinture à la caséine, celle et la seule qui laisse respirer et qui fait corps avec ce beau support qu’est le bois.

L’acrylique est pour moi une peinture plastique voir « vénilia » qui n’absorbera pas la cire finale et masquera la noblesse et le grain du bois.

Une peinture trop polyvalente pour être honnête…

 

2/ On découvre que vous commencez par les frises et les éléments décoratifs avant d’attaquer les panneaux de paysages ou d’architecture. S’agit-il d’une stratégie de travail ?

 

Oui sans doute une stratégie et peut-être aussi une habitude de vieil artisan qui fonctionne avec ses petits repères.

Ceci dit j’ai remarqué que je réussissais mieux une pièce lorsque je prenais le temps de mûrir un thème central. C’est donc pour çà que je démarre plutôt par les éléments dit «  décoratifs », les enluminures en quelque sorte afin de définir les tableaux principaux.

Le temps est une bonne sagesse…


détail de la spirale d'Hélios

 

3/ Vous montrez la réalisation de nombreux motifs étape par étape. Comment avez-vous fait le choix de ces motifs en particulier ?

 

Ce sont des motifs provenant d’horizons bien différents. Ils peuvent être d’origine germaniques , indiens , orientaux , bien évidemment le plus fréquemment issus de l’art grec via la Renaissance Italienne ou bien aussi inspirés de motifs de mosaïques ou bien de pavements toujours remaniés pour être adaptés à la peinture sur un support en 3 dimensions.


détail des tableaux de la bonnetière patinir

 

4/ Quand vous réalisez un meuble ou un polyptique, comment choisissez-vous un motif plutôt qu’un autre pour le décor  ?

 

Question un peu épineuse , le feeling doit être déterminant, c’est pourquoi j’ai toujours eu beaucoup plus de plaisir à peindre un meuble ancien réalisé par un artisan  qui est donc un meuble unique, rajouter du cœur à un travail fait avec du cœur ne fait pas de mal…

Après 30 années de travail sur meubles je redécouvre de nouveaux horizons et même une nouvelle passion grâce à Luigi Madéo, peintre et ébéniste, avec qui je travaille depuis 5 ans.

Un nouveau support, les polyptiques réalisés par Luigi Madéo inspirés de la Renaissance Italienne mais sans connotation religieuse au niveau de la peinture.

Ce serait un peu ce que j’appelle la cerise sur le gâteau.

Travail proche de la peinture sur meuble mais avec quelque chose en plus, c’est en fait pour moi une évolution dans mon travail restant proche de toutes ces belles années.


pas à pas du motif des épis

5/ Auriez-vous quelques conseils ou règles de compositions, de rapports d’échelle à donner à tous ceux qui désirent décorer un meuble ?

 

Tout d’abord définir sa gamme de couleurs : 3 ou 4 pour les couleurs dominantes.

Eventuellement jouer avec les couleurs complémentaires avec lesquelles on ne prend pas de risque.

Ensuite déterminer les thèmes centraux.

L’échelle est très importante ; la conserver au niveau des éléments décoratifs afin de ne pas déséquilibrer l’ensemble.

 

Pour commander le livre

 


Peinture sur meubles : Inspiration Renaissance italienne et motifs d'art populaire, Edition bilingue français-anglais
De jean-Pierre Besenval et Luigi Madéo
Editions de l'Inédite

Le sommaire du livre (un ouvrage de 159 pages en version bilingue) :
Matériel
Techniques
Couleurs
Armoires en étapes :
Armoire Appenzell
Armoire Venise
Bonnetière Patinir

Tableaux en étapes :
Peindre un ciel
Peindre un cyprès
Peindre un bosquet
Peindre un arbre en espalier
Peindre des nuages

Eléments décoratifs :
Frise d’angles
Frises d’encadrement
Frises de côtés

Autres frises sur meubles :
Confiturier Lippi
Farinier
Encoignure Carpaccio
Encoignure Mantegna
Bahut Bellini

Encoignure basse Castelli
Lexique

 

Veuillez noter :

Meubles et décors peints
Promotion sur le livre précédent de Jean-Pierre Besenval
45 € au lieu des 90 € habituel (+ 9€ de frais de collissimo )
Soit 54 € TTC port France inclus.
Envoi de votre chèque directement à l'auteur :
Jean-Pierre Besenval, 32 rue de Sevigné, 75004 Paris

 
   

 

 


Copyright © phonem
pour le design, la réalisation et le contenu du
Site Français du Meuble Peint,
tous droits réservés, 16/02/2016


   
galerie   librairie   livres commentés   boutique   plan du site   actualité   stages
    
technique   s'abonner   sur le site   contact 
    recherche
  (chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)

 une réalisation phonem