Alexandre Charpentier (1856-1909), Naturalisme et Art Nouveau

Alexandre Charpentier, Naturalisme et Art Nouveau
Exposition du 23 janvier au 13 avril 2008
au Musée d'Orsay en collaboration avec le musée communal des Beaux-Arts d'Ixelles

 

alexandre_charpentier_musee_orsay


Pupitre à musique, 1901
Paris, musée des Arts décoratifs, inv. 13064-A

© Paris, Photo Laurent Sully Jaulmes,
Tous droits réservés

 

Alexandre Charpentier reste méconnu. Moins célèbre que Gallé, Guimard et Gaudi, ou que les créateurs de l’Ecole de Nancy, il a pourtant joué un rôle important dans l’émergence de l’Art Nouveau et l’avènement du design.

Sa carrière est brève, il meurt d’un cancer en 1909, âgé seulement de 53 ans.

Son essor est favorisé par le dramaturge français André Antoine et l’avocat belge Octave Maus. En 1887, Antoine fonde le Théâtre Libre. Charpentier en dessinera les programmes et fera les portraits de ses acteurs et de ses auteurs comme Théodore de Banville ou Edmond de Goncourt. En 1890, Maus invite Charpentier exposer à Bruxelles, dans son Salon d’avant-garde intitulé les XX. Voilà le jeune sculpteur reconnu comme un artiste novateur et inventif. Il expose aux côtés de ses amis néo-impressionnistes et anarchistes Pissarro, Signac, Luce et Van Rysselberghe.

Mais c’est surtout le Salon dissident de la Société nationale des Beaux-Arts (SNBA), fondé en 1890, qui scelle sa réputation. Dès 1891, une section d’arts décoratifs y est créée, où il peut déployer l’éventail de ses talents. En effet, ce touche-à-touche explore tous les matériaux et utilise toutes les techniques : plâtre, marbre, bronze, or, argent, étain, grès cérame, lithographie, papier gaufré, cuir gaufré et bien sûr peinture et dessin. Il invente toutes sortes d’objets pour toutes sortes d’usages : des plaquettes purement décoratives ou d’applique sur des meubles, des éléments de serrure, des pendules, des couvertures de livres, des affiches, des partitions, des pots et pichets, des encriers et même une balayette à miettes ! Pour lui, tout est prétexte à décoration et à fantaisie. Il bouscule la hiérarchie entre les arts « majeurs » - la peinture et la sculpture – et les arts décoratifs, réputés « mineurs ». Chaque objet utile doit être beau et accessible à tous et un même motif peut-être traduit de manières diverses, pour la plus grande joie du visiteur.

En 1896, il fonde le groupe de l’Art dans Tout : avec ses amis architectes, décorateurs, sculpteurs, il crée et expose des ensembles Art Nouveau. La plupart ont aujourd’hui disparu, mais la salle à manger commandée à Charpentier par le banquier Bénard à Champrosay a été remontée en 1986 au musée d’Orsay et l’extraordinaire salle de billard du baron Vitta à Evian sera l’une des pièces majeures de l’exposition.

Chaque section est organisée autour de prêts exceptionnels, en particulier deux meubles à layette (Bruxelles, musées royaux des Beaux-arts de Belgique et collection particulière), l’extraordinaire armoire de rangement pour instruments de quatuor à cordes, avec son pupitre (Paris, musée des Arts Décoratifs), la fontaine-lavabo (Paris, musée du petit Palais) et le billard du baron Vitta (collection particulière).

Commissaires
Emmanuelle Héran, conservateur au musée d'Orsay, Marie-Madeleine Massé, chargée d'études documentaires au musée d'Orsay.

 

Pour visiter l'exposition

du 23 janvier au 13 avril 2008

Musée d'Orsay
62 rue de Lille
75007 Paris
tél. 01 40 49 48 14
Tous les jours sauf le lundi de 9h30 à 18h, le jeudi de 9h30 à 21h45
www.musee-orsay.fr

Entrée par le parvis  1 rue de la Légion d'Honneur 75007 Paris. L’exposition occupe les salles du niveau médian du mussée qui viennent d’être entièrement rénovées.

Visites avec conférencier, durée 1h30

Cycle de six concerts du 29 janvier au 18 mars

Journée du 31 janvier 2008 de 15h à 20H, L'Art dans Tout, musée d'Orsay/musée des Arts Décoratifs :
"L'Art dans Tout",  telle était la devise d'Alexandre Charpentier et du groupe d'avant-garde qu'il avait fondé. Il s'agissait d'introduire dans notre environnement quotidien une part de beauté, de mettre l'art à la portée du plus grand nombre. Par sa formation de médailleur et de sculpteur, Charpentier n'était pas a priori légitime dans le champ des Arts décoratifs. Raymond Guidot résout ce paradoxe en mettant en évidence les passages qui se sont produits tout au long du XXe siècle entre la sculpture et le design. Emmanuelle Héran, commissaire de l'exposition, propose une redécouverte de cet artiste inventif, qui fut l'un des acteurs du naturalisme et de l'Art Nouveau. Tandis que Catherine Méneux offre un point de vue sur "l'art social", cette utopie qui fut pour les artistes un enjeu majeur autour de 1900.


Pour acheter le catalogue

Le catalogue de l'exposition Alexandre Charpentier (1856-1909). Naturalisme et Art Nouveau

Emmanuel Héran, Marie-Madeleine Massé, Madeleine Charpentier-Darcy, Dominique Morel
Musée d'Orsay / Nicolas Chaudun - 2008, 208 p. - 200 ill.

Alexandre Charpentier (1856-1909) a joué un rôle essentiel dans l'émergence de l'Art Nouveau. Touche-à-tout de génie, il n'a cessé de militer en faveur d'une application des Beaux-Arts à l'artisanat et à l'industrie. Dans cette perspective, il s'est frotté à toutes les disciplines et a expérimenté une palette infinie de techniques et de matériaux : plâtre, marbre, bronze, or, argent, grès, cérame, faïence, vitrail, mosaïque, estampe, chromolithographie, papier gaufré, papier peint… Par ailleurs excellent portraitiste, il représentera plus de cinq cents personnalités de son temps, le plus souvent en médaille, art qu'il contribue à rénover. Célèbre de son vivant, mais éclipsé pendant un siècle, ce précurseur du design est à nouveau mis à l'honneur par ce catalogue, premier et unique ouvrage de référence sur son oeuvre.

 

   

 

 


Copyright © phonem
pour le design, la réalisation et le contenu du
Site Français du Meuble Peint,
tous droits réservés, 16/02/2016


   
galerie   librairie   livres commentés   boutique   plan du site   actualité   stages
    
technique   s'abonner   sur le site   contact 
    recherche
  (chargement lent en première utilisation - veuillez patienter)

 une réalisation phonem